Feuilleter le programme !

Feuilleter
Télécharger

 

Retour

Fab Lab

Fab Lab, Living Lab...Kes a ko ?

Fab Lab, Living Lab...Kes a ko ?

Les Fab labs, les Living labs fleurissent sur tous les territoires et semblent modifier la façon de travailler ensemble et de faire émerger des projets.

Le Fab Lab

Un fab lab (contraction de l'anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d'outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d'objets. Au sein de ces lieux de fabrication, la créativité individuelle est encouragée autour du terme « Do It Yourself » ( DIY - Fais le toi-même).

La caractéristique principale des fab lab est leur « ouverture ». Ils s'adressent aux entrepreneurs, aux designers, aux artistes, aux bricoleurs, aux étudiants ou aux hackers en tout genre. Ils constituent un espace de rencontre et de création collaborative qui permet, entre autres, de fabriquer des objets uniques: objets décoratifs, objets de remplacement, prothèses, outils… .

Le concept de fab lab a été créé par Neil Gershenfeld, professeur au MIT (Massachusetts Institute of Technology) , à la fin des années 1990. En France, les premières initiatives sont lancées à partir de 2009: Artilect FabLab Toulouse en 2009, puis Ping, Nybi.cc et Net-iki en 2011, le FacLab de l'université de Cergy-Pontoise, les LabFab de Rennes5, de Lannion et de Montpellier en 2012…

Selon une hypothèse, ce serait ainsi la fin de l'obsolescence programmée*, puisque la fabrication d'objets libres permettrait de remplacer les pièces usées. Le Fab Lab peut donc contribuer à un progrès écologique et économique majeur. Il permettrait également la création (éventuellement collaborative et libre) de nouveaux objets, ou la réalisation d'objets directement à partir de plans disponibles librement sur le web. Des logiciels libres pouvant également être utilisés.

Son utilisation par exemple dans certains pays du tiers-monde a permis à quelques villages isolés de générer eux-mêmes des produits introuvables et/ou d'un prix inaccessible pour eux.

Quelques exemples d'outils disponibles dans un FAB LAB :
fraiseuse, découpeuse laser, découpe vinyle, Imprimante numérique impression et découpe, Imprimante UV, 'imprimante 3D, découpeuse plasma, découpeuse à jet d'eau.
scie sauteuse, scie à ruban, ponceuse, perceuse à colonne, machine à coudre, machine à broder, machine à produire des circuits imprimés....etc.

Références
Fabien Eychenne, Fab Lab : L'avant-garde de la nouvelle révolution industrielle, FYP Éditions, coll. « "La fabrique des possibles" »,‎ septembre 2012, 112 p. (ISBN 978-2916571768)
Chris Anderson, Makers : La nouvelle révolution industrielle, Pearson, coll. « Les temps changent »,‎ novembre 2012, 340 p.
*L'obsolescence programmée est l'ensemble des techniques destinées à réduire la durée de vie ou d'utilisation d'un produit afin d'en augmenter le taux de remplacement.


Le Living Lab

Un Living Lab regroupe des acteurs publics, privés, des entreprises, des associations, des acteurs individuels, dans l'objectif de tester « grandeur nature » des services, des outils ou des usages nouveaux. C'est une méthodologie où citoyens, habitants, usagers sont considérés comme des acteurs clés des processus de recherche et d'innovation. Elle permet donc à une population d'influer sur les évolutions de notre société et d'en appréhender les enjeux sociaux, technologiques et économiques.
Du point de vue des publics, l'approche Living Lab permet de transformer le statut des visiteurs en expérimentateurs, usagers, voire dans certains cas, co-constructeurs. Cette nouvelle forme d'implication participe à la prise de conscience des enjeux de développement des sociétés contemporaines.
Du point de vue de la recherche et du monde de l'entreprise, c'est une démarche dans laquelle il est possible de recueillir des retours sur des travaux, des idées, des concepts en cours d'élaboration, de créer de nouvelles formes de partage de savoirs et même de créer des savoirs.
D'un point de vue social, les actions Living Lab permettent de décloisonner les communautés constituées en favorisant leur rencontre dans un premier temps, puis en leur permettant de partager leurs connaissances et d'imaginer des projets ensemble.
 La démarche Living lab propose un nouveau paradigme de la place et du rôle potentiel d'un centre de science dans la société en réponse directe avec ce qui la fonde depuis plusieurs décennies. Elle préfigure le concept de "centre de science de nouvelle génération". 

Références
L. Garcia Vitoria "Le laboratoire vivant, un outil de développement territorial dans l'économie de la connaissance", in "vers l'e-gouvernance: pour une nouvelle administration numérique", SCEREN (CNDP -CRDP), 2013.
AJM. Loechel et Ch. Legrenzi, "Les Villes Numériques"; Best Practices Research, 2013
Collectif, Living Lab : une nouvelle forme de rapport aux publics, Inmediats, 2015
Culture et Recherche n° 132 - Sciences et techniques : une culture à partager - p 63 à 66