Feuilleter le programme !

Feuilleter
Télécharger

 

Retour

Rencontre avec Julie Poirier

Rencontre avec Julie Poirier

Rencontre avec Julie Poirier

Un autre regard sur les savoirs, à la rencontre des équipes du Quai ! À la croisée entre histoire personnelle et approche de la culture scientifique pour mieux comprendre ce lieu d'exploration et de découverte, c'est l'interview du mois !

Rencontre avec Julie Poirier, chargée de conception & médiation pour Science Animation, @poirier_julie

Que faites-vous au Quai des Savoirs ?

J'ai en charge plusieurs missions assez différentes, allant de l'animation face public à la conception d'exposition, comme ce fut le cas pour « Il va y avoir du sport, découvrez une science en mouvement » présentée pour l'été au Quai des Savoirs. .
Actuellement je travaille sur la nouvelle exposition 2017 dédiée à la thématique de la ville de demain, et qui sera construite et scénarisée autour de l'univers des super héros ! L'objectif est de montrer aux visiteurs qu'ils peuvent changer la ville, chacun à leur échelle. A la sortie de l'exposition, nous serons plein de super héros prêts à changer les choses ensemble. Pourquoi ce fil conducteur ? Parce qu'il est en accord avec la thématique de la ville et qu'il donne envie par son c^té ludique, ce qui guide en général nos actions ici ! Les visiteurs doivent se sentir acteurs, être impliqués dans les dispositifs de médiation pour en retirer des connaissances.
L'arrivée au Quai n'a pas profondément changé mes missions : je faisais déjà de la conception d'expositions dans les lieux culturels toulousains, mais avec le Quai, c'est surtout une nouveau challenge passionnant qui s'offre à moi. Des expositions de 800 m2, ça ouvre beaucoup de perspectives et la multiplicité des acteurs et des publics rend le travail stimulant et captivant.

Et dans la vie ?

Je mène également des formations aux doctorants sur la vulgarisation scientifique. Une expérience passionnante qui    illustre aussi l'esprit que j'essaye de développer dans nos dispositifs au Quai : Je suis face à des experts d'une discipline, mais jamais de toutes à la fois. Les étudiants se complètent et s'apprennent les uns les autres, et c'est aussi l'idée du Quai des Savoirs, la médiation à du sens pour tous !

Pourquoi avoir choisi le domaine de la culture ?

Pour faire court, j'ai d'abord suivi une formation en biologie, puis une licence et un master en médiation scientifique. Ce qui m'intéressait c'était avant tout le côté pédagogique, sans pour autant être attirée par l'enseignement classique. Je me suis donc tournée vers la médiation des sciences pour toujours se renouveler, partager, échanger, apprendre et créer du lien entre la recherche et le public.
Avec les sujets de société et d'actualité, c'est essentiel de comprendre tous les leviers de la vie d'aujourd'hui.

Pourquoi visiter le Quai des Savoirs selon vous ?

Pour plein de raisons ! Les activités sont vraiment diverses et riches, c'est un lieu de partage plutôt que muséal, on va tout droit vers de l'échange avec le public et non pas seulement de la transmission. Cela permet de découvrir et appréhender les nouveaux outils du quotidien, ce qui est essentiel.
Il faut voir le Quai des savoirs comme un carrefour d'acteurs, de propositions, de savoirs. Il crée le lien, et il faut aller vers des propositions de ce type, une programmation pas uniquement fixe mais aussi des événements qui favorisent la collaboration et le croisement d'acteurs hétéroclites. "La science contre-attaque" au Quai des Savoirs à l'occasion de la journée internationale "May the fourth be with you" en est le parfait exemple. On a fait le choix de proposer un événement un peu décalé par rapport à la CSTI, mais qui a permis de regrouper des gens très différents qui on appris en s'amusant.

Un endroit favori dans le Quai ? Pourquoi ?

Je n'ai pas de lieu vraiment favori, même si j'apprécie particulièrement le Café du Quai qui selon moi répond aux besoins émanant de ce lieu : un espace informel d'échanges rapides (ou pas!), adaptable et modulable pour tous les formats. C'est aussi ce que j'aime plus généralement dans les espaces du Quai. C'est un lieu amené à évoluer et vivre avec son public, répondre à tous les besoins pour que les savoirs soient toujours accessibles !

Une anecdote sur le Quai ?

Oui, la première fois que nous sommes rentrés dans le studio radio/vidéo du Quai. Le technicien terminait d'installer le matériel et nous a expliqué rapidement à quoi pouvait servir ces différentes machines. Et le mieux pour découvrir un outil c'est toujours de le mettre en pratique, c'est pourquoi nous avons dû nous glisser dans la peau des présentateurs météo et tourner une petite scène sur fond vert ! Un moment mémorable !