Retour

Au crible de la science - Épisode 9

[Podcast] Vaccin : entre inquiétudes et certitudes

[Podcast] Vaccin : entre inquiétudes et certitudes

Hésitation vaccinale, nouvelle méthode ARN messager, controverses...

 

Hésitation vaccinale, nouvelle méthode ARN messager, controverses... Les interrogations face au vaccin sont multiples. Le podcast Au Crible de la Science revisite les grands thèmes de société vus par les lycéens et les porte au regard des scientifiques. La crise sanitaire liée au Covid n’a pas seulement bouleversé le quotidien de chacun, elle a également amené des interrogations sur la réponse vaccinale apportée par la science et le politique. Des questionnements sur l’émergence de la méthode ARN, la vaccination préventive, les risques potentiels ou encore l’obligation vaccinale que soulèvent les élèves de Terminale du lycée professionnel Anne Veaute à Castres. Le virologue Daniel Dunia et l’historien des sciences Laurent-Henri Vignaud apportent leur éclairage.

--

Nos invités :

Daniel Dunia : chercheur au CNRS et directeur d’équipe à l’Institut toulousain des maladies infectueuses et inflammatoires

Laurent-Henri Vignaud : enseignant-chercheur en histoire moderne à l’Université de Bourgogne, au sein du Laboratoire interdisciplinaire de recherche « Sociétés, Sensibilité, Soin » (LIR3S), co-auteur (avec Françoise Salvadori) de "Antivax. La résistance aux vaccins du XVIIIe siècle à nos jours" (Éditions Vendémiaire, 2019).

--

Morceaux choisis :

« La technologie ARN utilisée pour les vaccins a été mise en place il y a 20 à 30 ans. Ce n’est pas une technologie qui est arrivée avec le Covid. Avec la pandémie, il y a eu une mobilisation sans précédent de toute la communauté scientifique pour répondre à cette urgence sanitaire. Il s’est très vite avéré par les résultats scientifiques que c’était l’approche ARN qui était la plus efficace et avec le moins d’effets secondaires. »

« On entend beaucoup de choses, pas toujours bien argumentées sur les effets secondaires. L’ARN est une molécule instable qui se dégrade très rapidement dans l’organisme. Les effets secondaires liés aux vaccins apparaissent quelques semaines après la vaccination. Après ces quelques semaines, c’est fini. Donc les risques vaccinaux, on les aurait déjà vus. Il y a eu si peu de cas de réactions allergiques que le quart d’heure de surveillance après l’injection a été retiré.»

→ Daniel Dunia

--

 « Il y a dans ce qu’on entend chez les lycéens, ce que les chercheurs en sciences sociales appellent l’hésitation vaccinale, en reprenant une expression utilisée par l’OMS, l'organisation mondiale de la santé. L’autre dimension, c’est l’antivaccinisme, le refus du vaccin. »

« Les questions de santé, de vaccin, de virologie sont extrêmement complexes. Il est normal que le citoyen se pose des questions. Le problème se pose à partir du moment où l’on vous donne des réponses et ce que vous faites de ces réponses. C’est-à-dire : dans quelle mesure vous avez confiance dans les réponses qui sont apportées à vos inquiétudes.  »

« Il y a une distinction entre le vaccin et la vaccination. On l’entend très bien à travers les lycéens, ils ramènent la vaccination à la question des droits et des devoirs, aux libertés etc... Et ils ont raison de le faire, car à partir du moment où le vaccin est imposé d’une manière ou d’une autre, c’est un débat politique et plus seulement un débat médical. »

→ Laurent-Henri Vignaud

 

--

Références conseillées par les invités :

→ Les rois aussi en mouraient. Les Lumières en lutte contre la petite vérole, Catriona Seth, Paris, Desjonquèrres, 2008

→ Coronavirus : sur le front scientifique | CNRS

→ Les animations pédagogiques du site « vaccine makers »

--

Sources citées pendant l’émission :

 MRNA vaccines, a new era in vaccinology (vaccins ARN, la nouvelle ère de la vaccinologie), Norbert Pardi, Michael J. Hogan, Frederick W. Porter et Drew Weissman, Nature, 12 janvier 2018

--

Ressources complémentaires sur certaines notions abordées dans le podcast à retrouver sur :

Vaccin : entre inquiétudes et certitudes | Exploreur (univ-toulouse.fr)

--

Le podcast Au Crible de la Science est une coproduction Exploreur / Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées et Quai des Savoirs. Présentation : Sophie Chaulaic. Préparation : Catherine Thèves. Technique : Thomas Gouazé et Laurent Codoul. Production radiophonique conçue en partenariat avec le Ministère de la Culture, l'Académie de Toulouse, le CNRS et Campus FM.


Réveillez votre esprit critique !

Dédié au décryptage de l'actualité, le podcast Au crible de la science vous propose des clés pour démêler le vrai du faux, vous forger une opinion personnelle tout en exerçant votre esprit critique.
Au programme, l'étude des mécanismes de circulation des informations à travers des thématiques telles que l'environnement, la santé ou l'intelligence artificielle.

Co-production du Quai des Savoirs et de l'Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, Au crible de la science vous donne rendez-vous chaque mois avec des scientifiques du milieu universitaire, des spécialistes des sciences de l'information, de la communication et des médias.

⇒ À retrouver sur les plateformes de podcast !

Apple podcasts Spotify Deezer