Exposition Esprit critique

Détrompez-vous !

Pour aller plus loin

Retour

Esprit critique : détrompez-vous ! 4 questions aux cheffes de projet

Esprit critique : détrompez-vous ! 4 questions aux cheffes de projet de l'exposition du Quai des Savoirs

À travers des expériences du quotidien, inspirées par les recherches en psychologie comportementale et sociale, en sciences cognitives et en sociologie, l'exposition Esprit Critique vous permettra d'explorer des situations pièges, de démasquer des idées toutes faites, et de jouer à vérifier des informations.

Floriane et Maja, cheffes de projet d'Esprit Critique au Quai des Savoirs, nous dévoilent les secrets de l’exposition, qui débute le 26 décembre !

--

Pourquoi avoir créé une exposition sur l'Esprit Critique ?

Dans un contexte actuel où les fake news se sont amplifiées avec la crise sanitaire, où la défiance vis-à-vis des journalistes et les scientifiques est notable, imaginer une exposition pour tenter de définir l’esprit critique était un défi. Grâce à une étroite collaboration avec deux centres de sciences français : Universcience à Paris et Cap Sciences à Bordeaux, nous avons pu associer nos compétences et savoir-faire pour produire une exposition itinérante imaginée selon un format hybride qui allie étroitement jeu et médiation pour diversifier l’expérience de visite.

Qu’est-ce qui rend cette exposition si spéciale ?

Esprit critique, détrompez vous ! est une exposition pensée comme un jeu grandeur nature.
Telle une salle de sport, la ville fictive de Crityk va permettre aux visiteurs de muscler leur esprit critique en se confrontant à des défis inspirés de la vie quotidienne et d’expériences en psychologie, afin de repérer et combattre les mécanismes cognitifs et les phénomènes sociaux qui influencent nos décisions.
Afin de rajouter un peu de piquant à la visite, les visiteurs seront récompensés tout au long du parcours par des badges de compétences tels que « Fake news hunter » ou « Je ne suis pas un pigeon », et ils pourront même obtenir un bilan personnalisé en fin de visite.

En fait, qu’est-ce que l’esprit critique ?

Cette définition est assez complexe car il n’en existe aujourd’hui aucune faisant consensus au sein du monde scientifique.
Notre cerveau, bien qu’il représente un formidable outil, met en place des stratégies lorsqu’il est confronté à des problèmes à résoudre, notamment des raccourcis de pensée qui sont spontanés et inconscients. Parfois utiles, ces raccourcis peuvent pourtant biaiser nos interprétations et nous pousser à faire des choix souvent peu rationnels.

L’esprit critique est évolutif, il se construit et s’affine tout au long de notre vie, grâce à l’acquisition de techniques et de réflexes que nous pouvons utiliser au quotidien pour éviter ces raccourcis de pensées.
Mais avant tout, l’esprit critique c’est aussi assumer de parfois répondre « je ne sais pas », et de savoir suspendre son jugement.

Un exemple de biais cognitif ?

Il existe des centaines de biais cognitifs, parmi lesquels nous pouvons retrouver l’effet cigogne qui est une tendance à confondre corrélation et causalité.
Il y a des siècles, en Alsace, les habitants ont observé que les naissances étaient plus nombreuses à la fin de l’hiver lorsque les cigognes revenaient d’Afrique. Ils en ont déduit que les cigognes « apportaient » les bébés. Les Alsaciens ont confondu corrélation et causalité. Si les naissances sont plus nombreuses au printemps, c’est qu’à cette époque-là, déjà, les mariages avaient lieu au printemps et les bébés naissaient naturellement neuf mois plus tard... L’esprit humain aime définitivement faire des liens là où il n’y en a pas !

 

Photo Floriane Storer crédit Quai des Savoirs