Retour

Le Quai des petits, c'est quoi ?

Le Quai des petits c'est pour qui, on y fait quoi ?

Le Quai des petits c'est pour qui, on y fait quoi ?

3 SALLES, 3 AMBIANCES, POUR S'AMUSER ET POUR APPRENDRE…

Le Quai des Petits, c'est un espace multi-activités dédié aux moins de 7 ans, pour découvrir ce que les sciences racontent du monde par le jeu, l'expérimentation, l'écoute et l'observation. Un miroir magique, de curieux liquides, un tunnel un peu spécial, un photomaton à émotions... Les enfants sont invités à élargir leur horizon, voyager au coeur de la science à travers un parcours ludique, des animations et des expériences étonnantes !

--> MOI ET MES CAPACITÉS

Entre 2 et 7 ans, l'enfant prend conscience de lui et de son corps. Il teste ses capacités, tous ses sens sont en éveil. Les capacités physiques, psychomotrices et cognitives se développent très rapidement.
---> Dans cet espace du Quai des Petits, l'enfant est centré sur lui-même. 
À travers différents dispositifs, il prend conscience de ce qu'il est, comment il se voit, quelle représentation il a de lui-même.

POUR APPRENDRE À...
• Reconnaître et identifier ses émotions
• Reconnaître et nommer les différentes parties du corps et du visage
• Observer la croissance de son corps
• Enrichir et développer les aptitudes sensorielles
• Découvrir ses capacités corporelles
• Mettre en jeu ses capacités physiques
• S'observer et se tester pour mieux se connaître

---------------------------------

À LA DÉCOUVERTE DU CORPS PHYSIQUE

Porter un regard sur son corps, l'observer, le tester. C'est en observant les différences et les ressemblances avec les autres que l'on apprend à se décrire.
--> Ces activités mobilisent et enrichissent l'imaginaire. Elles permettent aux plus petits d'explorer leurs capacités physiques, de développer leurs capacités motrices, de mieux se situer dans l'espace et de comprendre leur image et celle des autres.  

La comparaison est ici l'activité principale d'apprentissage des grandeurs.

--------------

MIX' VISAGE
•  J'observe les différences et ressemblances pour mieux les décrire.
•  Je décrire et nommer les différentes parties du visage: nez, bouche, yeux, cheveux…

--> Deux enfants, ou un adulte et un enfant, s'assoient de part et d'autre du miroir. Ils cherchent la position qui permet à leurs deux images de se compléter pour créer un visage hybride étonnant !
Le dispositif est constitué de zones creuses entre deux bandes de miroir permettant la décomposition et la recomposition des visages de ceux qui se trouvent de chaque côté.

--------------

GRAND COMME...
•  L'enfant est habitué à se mesurer avec une toise à la maison, chez le médecin.... Cet outil détermine ainsi la hauteur. Sa mesure s'exprime en centimètres ou en mètres.
--> Une autre manière de mesurer son corps est d'en éprouver les limites, de le faire passer à travers des gabarits comme pour le calibrage des fruits !  Être «grand» n'a pas toujours que des avantages…

-->  L'enfant entre dans le «tunnel des gabarits», alignement de silhouettes planes de plus en plus petites. Le tunnel s'éclaire progressivement à chaque fois qu'un gabarit est dépassé. Seuls les plus petits pourront le traverser et l'allumer entièrement ! Un animal qui fait la même hauteur que lui est dessiné pour comparaison et ses empreintes sont représentées au sol. On s'amuse, on se compare et on rigole ! 

--------------

LOURD COMME...
•  Tout au long de sa croissance, l'enfant va prendre du «poids» : sa masse en kilogrammes augmente.
Loin des normes chiffrées et des «standards» définis par l'OMS, la balance qu Quai des petits offre à chacun sa propre grille de progression : «Aujourd'hui je pèse comme le chien ; dans un an, je pèserai comme le mouton».

--> Monte sur la balance. Tiens donc, que se passe-t-il ?
Au lieu d'indiquer un nombre, une barre lumineuse et des illustrations d'animaux s'illuminent pour donner une estimation du résultat de la pesée. Sur le mur, les représentations animales sont reprises.
Chacun peut se compare aux autres, sans discrimination ni jugement.
Les «trop gros» ou «trop maigre» laissent la place à un constat statistique : chaque enfant est lourd comme un mouton ou un chien… L'objectif est aussi de monter à plusieurs sur la balance pour atteindre la masse du cerf qui fait plus de 200 kilogrammes.

--------------

DIGESTION SONORE
•  Je reconnais et je nomme les différentes parties du tube digestif et je découvre le trajet des aliments.

-->  L'enfant est attiré par la silhouette d'un personnage humain qui fait environ sa taille. Le système digestif simplifié est figuré et rempli d'une matière drôle et attirante, un mélange de billes et de gel sur laquelle on a irrésistiblement envie d'appuyer ! 
Chacun s'amuse ainsi à suivre cette matière le long du tube digestif figuratif, en appuyant sur les billes. Les organes principaux de l'appareil digestif sont dessinés, cela permet aux accompagnants de questionner l'enfant sur la constitution du corps humain. L'enfant peut appuyer sur les différents boutons pour écouter les bruits du corps (le gargouillement, le rot, la déglutition, le pet).

---------------------------------

LE CORPS PSYCHIQUE ET COGNITIF

Grâce à différentes petites expériences, l'enfant avance pas à pas vers une nouvelle compréhension de son monde. Chaque étape représente une nouvelle stabilisation de son développement psychique, le temps que son évolution lui permette d'appréhender un peu mieux la complexité du monde qui l'entoure.

--> Chaque moment, sa vision du monde se stabilise et contribue à la construction de sa personnalité. C'est à travers la définition de son «moi» que l'enfant arrive à construire et consolider les relations avec les autres.

--------------

TOUCHÉ / TROUVÉ
C'est à l'aide de ses 5 sens que je découvre le monde et réalise des apprentissages fondamentaux qui me permettront de me développer. La sensation est une impression ressentie grâce aux cinq sens :
• la vue (perception des couleurs, des lumières, des formes, des volumes…)
• l'ouïe (perception des bruits, bruitages, mélodies, chants, vacarmes…)
• l'odorat (perception des parfums, odeurs nauséabondes, exhalaisons…)

• le goût (sensations agréables ou désagréables, positives ou négatives, salé/sucré, amer, acide…)
• le toucher (doux/rugueux, dur/moelleux, chaud/froid…)

--> La vue n'est donc pas le seul moyen d'appréhender notre monde : d'autres sens et d'autres mots sont mobilisables pour décrire ce qui nous entoure.

-->  L'enfant est spontanément attiré par un ruban, vivant, patchwork de nombreuses matières. Une série d'objets du quotidien (doudou, brosse à dents, livre, etc.) y sont disposés. Il touche, explore. Certains sont simples, d'autres plus complexes, composés de plusieurs matières pour proposer une difficulté croissante et s'adapter à tous les âges.
Chaque petit explorateur est invité à retrouver la ou les matières qui composent ces objets dans le ruban sensoriel, à la manière du jeu de Kim. Une trappe permet à l'enfant de visualiser l'objet touché pour valider sa réponse.

--------------

PETIT DEJ' DES ODEURS
•  Lavande, vanille, thym, anis, muscade, café, épices à couscous… Les odeurs sont présentes partout dans mon environnement et mon quotidien. Que ce soit de «bonnes ou mauvaises» odeurs, elles rythment ma journée, les saisons, les lieux, les événements de ma vie…

-->  L'enfant remarque au milieu du dispositif une installation évoquant le petit-déjeuner. Il reconnaît le chocolat, la tartine, le café… Des entonnoirs sont aussi présents tout autour du dispositif. 
Il est attiré par l'objet, s'approche et appuie sur la poire pour sentir les différentes odeurs. Il peut ainsi associer l'odeur à l'élément visible sur l'installation. Pour valider et visualiser les réponses, l'enfant soulève la languette près des entonnoirs.

---------------------------------

ÉMOTION ET SENSATION

Le développement affectif permet aux enfants de comprendre et d'exprimer les émotions qu'ils ressentent au fur et à mesure qu'ils grandissent. Il s'agit d'une étape essentielle chez les plus jeunes. Ils apprennent à verbaliser leurs émotions et à employer des mots pour expliquer les situations qui y sont liées.

--------------

PHOTO' ÉMOTION
•  Dégoût, surprise, attraction, rage, irritation, ennui, répugnance, etc. : la palette des émotions semble infinie. En réalité cette riche gamme se décline à partir des 5 émotions principales : la joie, la colère, la peur, la tristesse, la surprise. 
Les neurosciences enseignent que pour les tout-petits comme moi, il est difficile de gérer et réguler ses émotions seul, parce que le cerveau n'est pas encore prêt à cela. Il n'y arrivera que vers 5 - 6 ans…
En attendant, j'ai besoin d'un adulte pour m'aider à mettre des mots sur les sensations émotionnelles qui peuvent m'inquiéter.
Apprendre à bien reconnaître les 5 émotions de base est un premier pas vers ce que l'on appelle l'intelligence émotionnelle.

-->  L'enfant est attiré par une étrange cabine, un objet du quotidien qu'il n'a peut-être pas encore expérimenté : un photomaton. À l'intérieur, il a l'air de se passer des choses très amusantes ! Un film d'animation lui est proposé.
L'histoire se passe dans un lieu public que tous les enfants ont potentiellement fréquenté et qu'ils connaissent : le square et son aire de jeux. Un lieu aux couleurs vives et pétillantes, plein de vie avec ses déplacements incessants et qui invite à la découverte. Un lieu propice aussi aux confrontations sociales où les premières interactions génératrices d'émotions sont vécues avec les autres. Une émotion en chassera une autre par le biais des actions des différents protagonistes du film d'animation : les enfants. 


• La joie, quand on arrive au square et que l'on aperçoit son jeu préféré.
• La colère, quand un autre enfant nous bouscule et nous passe devant pour monter à l'échelle.
• La tristesse, quand on laisse échapper par mégarde son ballon, au pied du toboggan.
• La peur qui nous envahit la première fois, quand on arrive au sommet avant de s'élancer.
• La surprise, quand on dévale le toboggan et qu'on aperçoit dans la descente tous ses amis qui sortent de leur cachette.

-->  À la fin de chaque saynète, alors que le visage du personnage se fige lentement pour atteindre une expression extrême de l'émotion présentée, une voix off invite l'enfant à imiter le protagoniste de la séquence pour ensuite être pris en photo. L'image s'affiche à l'intérieur et à l'extérieur de la cabine.

... Les personnes qui attendent leur tour à l'extérieur du photomaton peuvent jouer avec cette image !  Quelle émotion a été mimée ?

--------------

COCON/CABANE
•  La sérénité est un état particulier, celui dans lequel je me sens, une fois mes émotions libérées. Je me sens donc apaisé, au calme, comme dans un cocon.

-->  Cet espace calme permet d'apprécier la sérénité et d'expérimenter la relaxation. On y vient pour se retirer un peu de l'agitation ambiante, lire un livre… ou pourquoi pas pour essayer une posture de yoga (le yoga parent-enfant est une tendance montante) ! 
Quelques postures simples sont facilement réalisables par les enfants et les aident à prendre conscience de leur corps. Ils pourront s'inspirer des livres disposés dans l'espace.

------------------------------------------------------

--> MOI ET LES AUTRES

Cet espace est dédié à l'expérimentation collective autour de la découverte scientifique et artistique
La construction des relations entre pairs est une étape essentielle pour le développement : c'est à travers des échanges constructifs que l'enfant apprend à se coordonner, à prendre en considération l'existence d'un autre point de vue, à réfléchir à la succession d'opérations nécessaires pour résoudre un problème. 
L'enfant est dans un processus de socialisation et d'intégration de l'autre dans son espace privé. Il appréhende la vie en société, joue au sein d'un groupe, collabore et expérimente à plusieurs. Il cherche et construit son identité sociale. Il s'organise pour se confronter aux autres. Il apprend à communiquer avec les personnes qui l'entourent.

Dans les jeux de coopération, le jeune enfant peut trouver un intérêt dans le partage mais aussi dans la participation à un projet de grande ampleur. Il tire un bénéfice de l'autre qui joue et fait avec lui et prend conscience au fur et à mesure de la force du collectif.
--> Dans cet espace, les enfants expérimentent donc ensemble. La volonté est ici de plonger les enfants dans une expérience à grande échelle où les actions des uns influencent la réaction des autres. L'enfant doit se confronter aux personnes qui l'entourent et à leurs actions pour accomplir un projet collectif.

POUR APPRENDRE À...
•  Faire seul ou à plusieurs
•  Apprendre à s'écouter, écouter les autres et faire ensemble
•  Se coordonner, créer ensemble
•  Faciliter le lien et la rencontre avec l'autre
•  Permettre des créations collectives
•  Être attentif à soi et aux autres
•  Agir à côté et avec les autres lors d'une même activité

--------------------------------------

TOUS ENSEMBLE

Ici, les enfants ont  la possibilité de participer à un projet de grande ampleur :  la création d'une œuvre numérique collective ! Et de la faire vivre, de l'animer...
L'artiste numérique Juliette Virlet a investi cet espace avec une proposition interactive.
3 scénarios sont proposés aux jeunes visiteurs...

--------------

PARTICULES
Notre monde est constitué de particules physiques élémentaires en perpétuel mouvement. L'installation vidéo interactive Particules célèbre la beauté de cette mécanique naturelle, en donnant corps à quelques lois physiques : émission et absorption, répulsion et attraction, gravité et apesanteur. 
--> Immergé dans un univers visuel et sonore abstrait, peuplé de particules aux typologies variables qui réagissent en temps réel à nos actions, je vais vivre une expérience intuitive sur les pas de Newton et de ses successeurs !

--------------

CONTACT
Je bouge, je me déplace : une tâche colorée m'enveloppe et me suit.
J'entre, je sors, je te donne la main, je me détache: des sons numériques fusent, créant une polyphonie rythmée par nos gestes collaboratifs.
--> L'installation vidéo interactive Contact propose une évocation métaphorique des multiples interactions sociales, réelles ou virtuelles, que permettent la géolocalisation et les appareils connectés.
Cette œuvre n'a d'existence visuelle et sonore qu'avec la participation des exploraeurs en herbe... Alors c'est parti, on entre dans la danse et on garde le contact !

--------------

MICROBIOTE
Le microbiote est une population de bactéries installée dans notre appareil digestif. Absolument indispensable à notre vie, elle nous est transmise à notre naissance par notre mère et peut évoluer au cours de notre existence, influant sur notre santé, nos allergies et même notre humeur.
Choisir une alimentation permettant de nourrir correctement ces bactéries est primordial, afin de préserver leur diversité et leur nombre, et par là-même notre bonne santé.
--> L'installation vidéo interactive Microbiote simule un microbiote de bactéries imaginaires qui réagissent à notre présence. En apportant à chaque espèce les nutriments qui lui conviennent, nous devenons acteurs de leur cycle de vie : naissance, croissance, reproduction et mort.
J'observe l'évolution de ce microcosme autonome : je prends la mesure de mon pouvoir d'action, sur mon propre corps et l'ensemble du monde vivant !

--------------

PETIT SON... GRAND ORCHESTRE
• « Faire ensemble » nécessite aussi d'apprendre à s'écouter, à contrôler ses réactions, ses émotions.
La musique semble une bonne illustration et expérimentation du « faire ensemble ». Il suffit maintenant de l'expérimenter…

--> Dans cet univers, une table ronde est garnie de divers objets pouvant produire du son. Les instruments sont particuliers : ce sont en fait des objets du quotidien (bouteille d'eau, assiette en métal, morceau de bois). Je peux manipuler et écouter les sons qu'ils émettent. Le son est amplifié dans les casques mis à disposition. 
Seul ou à plusieurs, je deviens musicien et je produis une mélodie !

------------------------------------------------------

--> MOI ET MON ENVIRONNEMENT

C'est dans l'interaction avec son environnement que le jeune enfant acquiert la conscience de soi et la confiance croissante en ses capacités.
Ici, donner le goût des sciences et de la technologie aux enfants se fera non pas dans le but de former des scientifiques, mais d'apporter un regard différent sur son environnement, de susciter le questionnement, de développer l'esprit critique, de favoriser l'autonomie. 

Il s'agit de mettre la science à la portée des plus jeunes.

POUR APPRENDRE À...
• Explorer et découvrir le monde qui nous entoure
• Comprendre par l'action
• Découvrir des notions scientifiques grâce au jeu
• Permettre à l'enfant de progresser
• Anticiper ses actions
• Développer la motricité fine chez l'enfant
• Explorer les liens de causes à effets

--------------------------------------

ENGRENAGES

•  Les engrenages permettent de transmettre un mouvement de rotation. Nous sommes entourés de machines, de petits appareils et d'outils qui fonctionnent grâce à ce type de mécanisme. Aux enfants de les découvrir…

--> Sur un tableau métallique, l'enfant vient placer des roues dentées aimantées mises à sa disposition. Ces roues de grandes tailles, sont de différentes formes et couleurs. Elles n'ont pas toutes le même nombre de dents. Il s'agit de comprendre que les roues doivent s'imbriquer les unes avec les autres et que le mouvement de l'une entraîne le mouvement de l'autre. Chacun peut tester différents assemblages.

Un des objectifs est de réussir à assembler les roues de son choix pour mettre en mouvement un pantin articulé. Entre la roue motrice et le pantin, toutes sortes de combinaisons sont possibles plus ou moins efficaces.

--------------

ROULE TA BILLE

•  Le mouvement, qu'il soit libre ou contraint, me donne à voir de nombreuses situations plus ou moins complexes à interpréter. L'énergie cinétique, la gravité, la force centrifuge ou encore les notions d'accélération ou d'impact sont autant de notions que je peux illustrer, tester, découvrir et interroger.
--> Pour les plus jeunes, il s'agit également de percevoir de façon dynamique des notions d'espace : devant/derrière ; près de/loin ; dessus/dessous/entre ; en haut/en bas ; court/long. Et pour les plus grands : gauche/droite.

--> Le dispositif est composé de 4 zones, avec parcours de billes.
Pour lancer le parcours, 2 ascenseurs mécaniques sont à actionner par les enfants pour faire monter des billes. Les parties fixes verticales servent d'illustration en proposant une multitude d'effets pour la bille (ascenseur, tunnel, cascade, toboggan,…).

--> Cela permet aussi aux petits de comprendre que le jeu de construction comporte une difficulté supplémentaire puisque celle-ci doit intégrer le passage d'une bille. Les pièces à disposition permettent des effets de labyrinthe, de cascades, de tunnel...
--> Le circuit est accessible à un ou plusieurs enfants à la fois. Les enfants peuvent construire séparément ou collectivement.

--------------

CYCLO LUMINO

•  Si je conçois «dans mon corps» que l'effort physique est ou demande de l'énergie, j'ai peu l'occasion de faire le lien avec les énergies présentes dans mon environnement. Par ailleurs, l'apprentissage du vélo est une étape stimulante pour moi et très utile au développement de ma motricité, de mon équilibre et donc de mon autonomie.

-->  L'enfant se place sur un mini vélo, un deuxième enfant peut se placer en tandem. Ils pédalent et constatent que les ampoules s'allument. L'objectif est alors d'allumer les leds en pédalant le plus vite possible et, pour les plus grands, en se coordonnant à plusieurs !

--------------

CURIEUX LIQUIDES

•   Les ferrofluides sont des liquides contenant de très fines particules ferromagnétiques (nanoparticules) qui réagissent fortement aux champs magnétiques comme des aimants. Lorsqu'on approche un aimant d'un ferrofluide, il se crée des formes très surprenantes qui suivent les lignes du champ magnétique.
L'effet étonne et suscite le questionnement car ce fluide ne semble pas vouloir respecter les lois de la physique rencontrées (pesanteur…)
Accompagnants, encouragez les mini scientifiques en apprentissage, dans cette attitude : qu'est-ce qui semble si curieux? Pourquoi? Comment cela fonctionne?

--> Le petit visiteur se place devant des «aquariums» remplis d'un liquide noir. En actionnant ou en approchant les aimants, il constate que le liquide se «sculpte». L'effet est quasi immédiat !

--------------

TABLE MAGNÉTIQUE

• Je constate ici qu'une force peut s'appliquer à distance. Je perçois qu'elle est soumise à des «règles» et qu'elle n'agit pas de la même façon en fonction des distances, des formes, des matières.
Mon éveil aux sciences passe par l'exploration : sentir la force magnétique entre deux aimants qui s'attirent ou se repoussent, éprouver l'attraction, sentir la répulsion, jouer avec ces forces pour déplacer des objets sans les toucher.

--> Sur une table, plusieurs matières sont disposées. À l'aide des stylets aimantés, les enfants déplacent les matières magnétiques. Les matières non magnétiques restent immobiles. Plusieurs parcours sont proposés.
Chacun peut aussi déplacer des billes métalliques à travers un labyrinthe.

--------------

FUNAMBULES

•  L'équilibre est une notion complexe. Pour autant, les plus jeunes le vivent, l'expérimentent et cherchent à le maintenir quotidiennement.
Ici, l'équilibre est surtout une invitation à la pratique d'une méthode par essais et erreurs. Par cette démarche par tâtonnement, petit à petit je découvre le monde qui m'entoure.
Éprouver, ressentir, oser prendre des risques, accepter la «catastrophe» quand l'équilibre se rompt. Avoir des gestes précis, calmes, délicats en contrôlant son corps et en affûtant sa dextérité. Jouer avec le suspens en se demandant si l'équilibre va tenir ! Ce sont là aussi des expériences essentielles à mon développement.

--> Des objets de différentes formes sont disposés sur une table. Ils vont permettre à l'enfant de créer une construction en équilibre. Des modèles installés sur le dispositif peuvent inspirer le jeune visiteur.

--------------

FLIPP'AIR

•  L'air est invisible mais nous le ressentons seulement quand il y a du vent. L'air est partout. Il peut être froid, chaud, en mouvement, vent violent ou léger. L'air est aussi une source d'énergie: il peut mettre des objets en mouvement. C'est une notion complexe. Je prends conscience que l'air existe ; que je peux agir sur des objets pouvant créer du vent mais il m'est difficile de l'utiliser ou tout simplement de prévoir son action.
Exercer mes sens, ce n'est pas seulement en faire usage ; c'est apprendre à bien les utiliser pour observer.

--> Avec une balle et un instrument qui produit du vent, l'enfant manipule et actionne l'instrument pour faire monter la balle le plus haut possible. Il constate que les différentes façons de produire, canaliser et orienter le vent ne sont pas équivalentes ni dans l'effort qu'elles demandent, ni dans les résultats obtenus.

--------------

MIROIR INSOLITE

•  L'œil donne à voir le monde et pourtant il nous trompe parfois. Le miroir permet ici de questionner la réalité de ce qu'on voit une des lois de la physique, la gravité.
--> Je me positionne dans un fabuleux décor, face à un miroir... monumental ! Et on devient, moi et les autres (enfants et adultes), les acteurs d'une scène à construire !
On est invités à créer des images ou des istuations sorties de notre imagination... et c'est tellement drôle de se retrouver à califourchon sur le toit de la maison du village ! 

--> Par l'intermédiaire d'un miroir à 45°, une scène construite et vécue horizontalement est perçue par les autres visiteurs comme verticale.
Des situations pour le moins insolites (tête à l'envers, lévitation, suspension impossible) sont ainsi créées, donnant parfois l'illusion de défier la gravité.
Les curieux visiteurs, enfants et adultes, s'installent au sol pour construire la scène. Ils exercent leur créativité, inventent des situations, étudient et calculent précisément la position de leur corps dans un espace contraint. Ils deviennent créateurs d'images comme des scénaristes et metteurs en scène.
Un dispositif prévu à un endroit permet au visiteur de placer son appareil photo personnel pour faire la photo de la scène.

--------------

1000 & 1 PERSONNAGES

•  Développer ma créativité artistique en créant mon propre personnage du Quai des Petits... en voilà une idée qui me plaît !  Je vais pouvoir inventer, m'inspirer, créer en toute liberté ! 

--> À l'aide de gabarits aux formes déclinées des personnages présents dans les espaces de l'exposition, l'enfant construit son personnage sur une feuille.

À la fin de la visite, il peut décider de laiser une trace en l'accrochant sur place.. ou de garder un souvenir de cette visite au Quai des Petits, et l'emporter à la maison !