Back

Au crible de la science - Épisode 5

Vague de stress et surf sur Internet

Vague de stress et surf sur Internet

Le contexte sanitaire, la réforme du bac, Parcoursup… Autant de facteurs générateurs de stress et d’anxiété chez les jeunes. Le sujet est soulevé par les élèves de Terminale du Lycée Stéphane Hessel à Toulouse.

33min |31/03/2021

35 min | 27/05/2021

Au Crible de la Science revient sur ce que les médias ont appelé « le malaise des jeunes » et en profite pour évoquer la façon dont ils s’informent sur la santé, avec deux scientifiques : Florence Sordes, chercheure en psychologie de la santé et Hélène Romeyer, spécialiste de la médiatisation des questions de santé

--

Nos invités :
Hélène Romeyer : Enseignante-chercheuse en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Bourgogne - Franche Comté et au sein du laboratoire Communications, médiations, organisations, savoirs (CIMEOS), responsable de l'axe Santé, savoirs et innovations. Spécialiste de la médiatisation des questions de santé.

Florence Sordes : Enseignante-chercheuse en psychologie de la santé à l’Université Toulouse - Jean Jaurès. Responsable du pôle psychologie de la santé et co-directrice du Centre d'études et de recherches en psychopathologie et psychologie de la santé (CERPPS).

--

Morceaux choisis :

« Les jeunes sont en difficulté émotionnelle. Vivre cette époque-là alors même qu’ils ont attendu toute une vie pour pouvoir être enfin libres, sortir, faire des fêtes… Cela fait un an que l’on interdit à ces jeunes tout ce qu’ils avaient envie de faire. Donc il y a de la frustration. Sans doute de la colère et de l’incompréhension, car on leur a aussi mis sur le dos la responsabilité de la propagation du virus. La charge est lourde pour ces jeunes. »

« Une recherche que nous avons menée auprès des jeunes montre environ 20% d’étudiants en détresse psychologique forte. Avec de l’irritabilité, de l’anxiété, des troubles cognitifs proches du burn out. Et on voit que cela touchent beaucoup plus les filles et les jeunes étudiants de 18-19 ans. »

« Quand on va chercher une information sur Internet, on cherche à être rassuré. L’humain est comme ça, il a horreur de l’incertitude. Donc il va chercher à outrance. »


Florence Sordes

--

« À chaque fois qu’on est confronté à un discours médiatique, il y a à la fois un effet miroir et un effet résonance, c’est ce qu’on appelle l’emballement médiatique. Le public cible finit par adopter le comportement tel qu’il est décrit dans les médias, alors que ce n’était pas forcément le sien au départ. »

« Le phénomène d’infobésité signifie qu’un sujet accapare toute l’attention médiatique. L’INA a chiffré cela : en ce moment 80% du temps d’antenne des journaux est consacré à la situation sanitaire. On ne parle que de ça, et sous une forme anxiogène, en cherchant des responsables. C’est un discours unique qui va toujours dans le même sens et provoque une émotivité certaine. »

« En matière de santé, il y a toute une typologie de sources sur Internet. Les sites professionnels avec un accès réservé aux médecins ; les sites du gouvernement qui sont plutôt là pour faire de la prévention ; et puis tous les sites grands publics qui ne sont pas contrôlés par l’État. Ce sont des sites qui sont là pour faire de l’argent, pour faire du buzz. Il faut aller regarder qui est derrière ces sites. »

« Sur Internet, on laisse des traces numériques et lorsqu’on tape une question l’algorithme nous enferme dans ce qu’on appelle une bulle de filtre. Il a identifié par les traces numériques, nos goûts, nos opinions, et ne propose plus que des choses qui correspondent à ce qu’il a identifié comme étant le profil de la personne. Si les jeunes ont tapé une question anxiogène sur la santé, ils seront confrontés au même discours anxiogène sur la santé. » 

→ Hélène Romeyer


--

Références citées et/ou conseillées par nos invités :

Série documentaire québécoise On parle de nos ados sur le médias public Télé-Québec, en particulier l'épisode sur l'anxiété


Autres sources citées pendant l’émission

Études menées par le CERPPS dans le cadre du programme EPIDEMIC

La Revue des Médias de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) : le temps d'antenne consacré au Covid-19 et la série Un an de médias sous covid-19

--

Le podcast Au Crible de la Science est une coproduction Exploreur / Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées et Quai des Savoirs. Présentation : Sophie Chaulaic - journaliste. Préparation : Catherine Thèves, chercheuse CNRS. Réalisation : Arnaud Maisonneuve. Technique : Vincent Navarro. Production radiophonique conçue en partenariat avec le Ministère de la Culture, l'académie de Toulouse et Campus FM.

 

Crédit : Marvin Meyer


Réveillez votre esprit critique !

Dédié au décryptage de l'actualité, le podcast Au crible de la science vous propose des clés pour démêler le vrai du faux, vous forger une opinion personnelle tout en exerçant votre esprit critique.
Au programme, l'étude des mécanismes de circulation des informations à travers des thématiques telles que l'environnement, la santé ou l'intelligence artificielle.

Co-production du Quai des Savoirs et de l'Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, Au crible de la science vous donne rendez-vous chaque mois avec des scientifiques du milieu universitaire, des spécialistes des sciences de l'information, de la communication et des médias.

⇒ À retrouver sur les plateformes de podcast !

Apple podcasts Spotify Deezer