La Mission Agrobiosciences-INRAE et le Quai des Savoirs coproduisent un nouveau cycle d’échanges pluriannuels : BorderLine. Les limites en débat dans les champs des sciences et du vivant.

--  
Back

Podcast Borderline - Épisode 1

Le chercheur-militant, un nouveau citoyen ?

Le chercheur-militant, un nouveau citoyen ?

La Mission Agrobiosciences-INRAE et le Quai des Savoirs coproduisent un nouveau cycle d’échanges pluriannuels : BorderLine. Les limites en débat dans les champs des sciences et du vivant.
En partie au nom de l’urgence climatique, la figure du « chercheur-militant » ressurgit fortement, suscitant de nouveaux questionnements et tensions. Avec, d’un côté, les tenants d’une « autonomie » des sciences et, de l’autre, ceux qui estiment qu’il faut engager les savoirs dans l’espace politique. Au-delà des logiques binaires, ce débat propose d’explorer les limites posées traditionnellement entre sciences et militantisme et que semblent franchir de plus en plus de chercheurs dans des disciplines variées. Que dit ce phénomène de la place et du rôle des sciences – et des scientifiques - dans notre société contemporaine ? Doit-il nous inviter à renouveler les approches et les cadres de pensée en matière de production de savoirs ainsi qu’à réfléchir à de nouvelles régulations ?
 
Au programme de l'émission
Une remise en contexte des mobilisations au sein des mondes académiques et des notions clés du débat telles que la neutralité, avec le sociologue Francis Chateauraynaud (EHESS) et l’historien Pierre Cornu (Inrae).
Au nom de quoi s’engager ou s’en abstenir ? Qu’est-ce que cela produit ? Témoignages, arguments et échanges entre Laure Teulières (UTJ2), Julian Carrey (INSA), tous les deux membres de l’Atécopol (Atelier d’écologie politique), plateforme d’expertise de la Maison des sciences de l’homme de Toulouse (CNRS-UFT), et Jean-Paul Krivine, rédacteur en chef de Science et pseudo-sciences.
 
Éthique et responsabilité du chercheur, nouvelles configurations sciences-société… Où placer le curseur ? Relecture croisée de Emmanuelle Rial-Sebbag, juriste, directrice de recherche Inserm en bioéthique et droit de la santé et Alain Kaufmann, directeur du ColLaboratoire de l’Université de Lausanne.
Une rencontre coanimée par Valérie Péan (MAA-INRAE) et Marina Léonard (Quai des Savoirs)
 

BorderLine, un nouveau cycle d’échanges
Son fil rouge ? Explorer les champs de tension qui s’exercent aujourd’hui autour de l’idée des limites, qu’elles soient frontière géographique, borne des savoirs, seuil éthique ou finitude des ressources. Des espaces intermédiaires souvent flous, que les uns souhaitent annihiler quand d’autres les voudraient inviolables. Ce cycle propose de saisir les états limites qui traversent les champs des sciences et du vivant.