Back

Vivant et anthropocène - Lumières sur le Quai 2020

Vivant et anthropocène

Vivant et anthropocène

Comment changer notre approche du vivant et mieux penser l'humain dans l'environnement ?
Les déforestations et la réduction croissante de la biodiversité continuent depuis des dizaines d'années. D’un autre côté, en stoppant net bon nombre d’activités humaines, le confinement a conduit à diminuer massivement et en très peu de temps les rejets de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Et si ce virus nous montrait qu’un autre rapport à la nature est possible ?
Dans le cadre de la 6e édition de Lumières sur le Quai, les acteurs culturels et scientifiques ont été invités à s'interroger et imaginer une nouvelle approche du vivant afin de mieux penser l’humain dans l’environnement.

 Retour en images sur le week-end du vivant des 10 et 11 octobre 2020 avec la story instagram


Ci-dessous un aperçu de la programmation qui a été construite en lien avec cette thématique.

------------------------------

Radio futurs et afterworks

Des afterworks et les émissions Radio Futurs ont permis de questionner le monde qui nous entoure, le vivant et l’anthropocène.
Le 14 octobre, par exemple, était tournée la première émission Radio Futurs. Cyrille Delpierre, chargé de recherche INSERM, Francis Duranthon, directeur du Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse, et Tania Louis, vidéaste et médiatrice scientifique, ont échangé sur la confrontation de notre société avec les pandémies en répondant à la question : un monde sans virus est-il possible ?

⇒ À écouter
Radio Futur #1 : Un monde sans virus est-il possible ?
Radio Futur #2 : Et si la ville de demain s’inspirait du vivant ?
Radio Futur #6 : Le confinement des humains est-il bon pour le climat ?
Afterwork enregistré le 26 octobre : Comment communiquer sur l’urgence climatique ?


Vidéos et films

Je veux Savoir

Durant le festival, une sélection des vidéos de l’événement 2019 Je Veux Savoir a été présentée en continu.

⇒ À voir :
Y aura-t-il encore des forêts dans dix ans ?
Comment faire des machines qui aient moins d’impact sur l’environnement ?
Les recherches actuelles sur le végétal pourraient-elles révolutionner les pratiques agricoles ?


Crédit : Jean-Jacques Ader

Projections

Sélectionnées en partenariat avec le FREDD, de nombreuses projections ont eu lieu durant le festival :

⇒ Pour aller plus loin :
À voir : Et si le soleil devenait notre principale source d’énergie ?
À voir : le court-métrage Le plafond de verre de Mathilde Fénétrier.


Expositions

Qui parle-donc ? Ou l’exploration des capacités d’écoute du végétal

Proposée par Passerelle Arts Sciences Technologie, cette installation interactive visuelle et sonore rend compte de recherches menées sur les capacités des plantes à percevoir des ondes créées par leur environnement sonore. Ici, la démarche scientifique et l’approche artistique s’entrecroisent pour questionner nos perceptions et représentations de ce monde vivant végétal.

⇒ Pour aller plus loin :
À lire sur Echosciences Occitanie : Quand l'art inspire les scientifiques
À écouter : le podcast #15 du Quai des Savoirs, Les plantes ont des oreilles


Crédit : Jean-Jacques Ader


Empreinte / Emprise

Conçue par Morgane Gibert, anthropologie au laboratoire AMIS et le service communication du CNRS Occitanie Ouest. Réalisée par le Quai des Savoirs et Picto.
Humain-environnement, une longue histoire !
Cette exposition photo, créée à partir des images de la photothèque du CNRS, invite à un voyage à travers le temps et différents paysages, à Toulouse et dans le monde, pour mettre en perspective les empreintes puis l’emprise des humains sur leurs milieux.


Crédit : Frédéric Christophoul GET/OMP/CNRS Photothèque


Mécanique Panorama

Installation photographique et sonore interactive qui questionne la relation des habitants à leur environnement, Mécanique Panorama, par L’instant Mobile, proposait d’interagir avec des images pour embrasser l'échelle d'un paysage capturé chez des habitants de l’agglomération toulousaine durant 24h.

⇒ À écouter :
Le podcast #19 du Quai des Savoirs, Par ma fenêtre, des artistes géographes


Crédit : Jean-Jacques Ader


Spectacles

De la morue - Cartographie 6

“...et des questions vraiment très intéressantes qu’elle pose pour la compréhension de tout un tas de choses du monde d’aujourd’hui  (pêche, prédation, sexe, amnésie et pouvoir en occident). Une enquête édifiante sur les limites du monde et son effondrement.”
Spectacle conçu par la Cie Vertical Détour et interprété par Frédéric Ferrer, De la Morue était programmé pour le dernier week-end du festival, annulé en raison de la crise sanitaire.

⇒ Pour aller plus loin :
À voir : le teaser De la morue - Cartographie 6
À lire : dossier de la cartographie 6 et revue de presse de l’Atlas de l'anthropocène.
À écouter : Radio Futurs #6, Le confinement des humains est-il bon pour le climat ?


Crédit : Mathilde Delahaye

Compagnie Sputnik

Avec son spectacle Contes Inuits présenté deux fois dans la Métropole et ses ateliers expérimentaux Cercles anthropologiques, la Compagnie a interrogé les rapports humains avec une sensibilité plus que pertinente et nécessaire par les temps qui courent.

⇒ Pour aller plus loin :
À écouter : le podcast #21 du Quai des Savoirs, À la bonne distance
À lire sur Echosciences Occitanie : Quelle est la bonne distance pour se rencontrer ?


Crédit : Compagnie Sputnik

Ateliers

Ateliers "week-end du vivant"

 

La grande table des sciences participatives

Une autre façon d'agir : contribuer dans un programme de sciences participatives.
Quatre  projets ont été présentés au Quai des Savoirs durant le festival.
À lire : Les sciences mobilisées du CNRS COVID-19

• Silent Cities, proposé par les chercheurs Amandine Gasc, Jérémy Froidevaux, Nicolas Farrugia et Samuel Challéat
En savoir plus : Amandine Gasc, chargée de recherche IRD-IMDE, présente le projet
À lire : Silent Cities, de l’association Passerelle Arts Sciences Technologie
À lire : Paysages sonores d’un monde confiné.

• Econect, un projet sur l’utilisation de capteurs communicants pour le suivi des écosystèmes et de la biodiversité, proposé par le chercheur Arnaud Elger et ses étudiants
En savoir plus

• Nanoenvi, un projet portant sur le devenir des nanoparticules émises par les voitures, par Mélina Macouin et Sonia Rousse
En savoir plus

• La science participative à l’heure des pandémies, proposé par les chercheurs Veronica Pereda Loth et Denis Pierron.
À lire sur Echosciences Occitanie : La science participative à l’heure des pandémies, quand la parole des citoyens fait progresser la science
À écouter : afterwork enregistré le 27 octobre, les sciences participatives à l’heure des pandémies


Crédit : Jean-Jeaques Ader


⇒ Pour aller plus loin :
Podcasts, interviews, rencontres, ressources documentaires compilées et accessibles par ici
Retrouvez toute la programmation du festival sur l'application Lumières sur le Quai 

Crédit visuel haut de page : Jan Huber | Unsplash


Chaque année le Quai des Savoirs invite les habitants de la métropole toulousaine à un rendez-vous festif avec les arts et les sciences.
Installations, spectacles, ateliers, rencontres, projections... pendant trois semaines, le festival Lumières sur le Quai transfome le Quai des Savoirs en un lieu joyeux foisonnant d'idées et d'initiatives.

⇒ Rencontres, interviews, podcasts, ressources documentaires... pour mieux comprendre le monde qui nous entoure : Lumières sur le Quai c'est aussi en ligne ;-)