Retour

Lumières sur le Quai - Interview Laurent Chicoineau

Lumières sur le Quai

Lumières sur le Quai

Mouvement

3 questions à... Laurent Chicoineau, directeur du Quai des Savoirs

L'évènement Lumières sur le quai a été initié en 2015. La cinquième édition est-elle celle de la maturité ?

Lumières sur le Quai a été créé avant même l'ouverture du Quai des savoirs pour expliquer, attirer l'attention et mettre en avant ce projet ambitieux, scientifique et culturel, citoyen et créatif, qui était en gestation sur les allées Jules Guesde à Toulouse. D'emblée l'événement s'est montré joyeux, populaire, généreux, pluridisciplinaire, accessible et créatif – à l'image du projet du Quai des savoirs.
Quatre ans plus tard, nous sommes donc à la 5e édition de notre festival. Et même si nous avons gagné en maturité avec un projet culturel affiné et affirmé, nous conservons néanmoins cette étincelle originelle d'un événement en forme de festival, qui déborde des murs du Quai pour aller à la rencontre des publics, jusque dans la rue.
Notre désir d'explorer les diverses formes de partage des savoirs, en articulant création contemporaine, culture scientifique et moments de rencontres et d'échanges, reste intact.
Nous avons aussi le plaisir de travailler avec des partenaires tels que le CNRS ou encore le Ballet du Capitole pour cette nouvelle édition. Nous accueillons également un « maker » californien qui va nous proposer une « réaction en chaîne » géante, ce qui signe une évolution et un développement nouveau de Lumières sur le Quai.

D'où vient le choix de la thématique « Mouvement » ?

Simplement du regard porté sur le monde : nous vivons dans un monde qui bouge ! À tous les niveaux, à toutes les échelles, dans tous les sens du terme. Par exemple, à l'échelle atomique, celle que nous décrit la physique quantique, ou encore à l'échelle de notre planète avec l'étude des courants marins, des mouvements de nuages, des bancs de poissons... et bien sûr à notre échelle humaine : les migrations, les mouvements sociaux, les mouvements de foule, etc. La vie n'est que mouvements pourrait-on dire ! Et les sciences étudient ces différents mouvements en les décortiquant et en les modélisant.
Le mouvement, c'est aussi ce qui caractérise les mondes de la culture et de la création : les mouvements de pensée, les mouvements artistiques, littéraires, et bien sûr les mouvements des symphonies, l'écriture des chorégraphes, les gestes et improvisations des danseuses et danseurs, les mouvements de caméra, etc.
Pour un centre culturel dont l'objectif est de favoriser les croisements, rencontres et échanges entres artistes, scientifiques et publics, il nous a semblé que la thématique « mouvement » exprimait parfaitement notre ambition.

Cette édition établit un net rapprochement entre le travail des scientifiques et le regard des artistes. Retrouvera-t-on cette approche dans les futurs évènements du Quai des savoirs ?

Bien sûr ! Le Quai des savoirs se situe dans ces interfaces multiples qui favorisent la transversalité des pratiques et de leur représentation. Il s'agit de décloisonner les disciplines scientifiques en dépassant par exemple les oppositions entre sciences dites « dures » ou « exactes » et les sciences sociales et humaines, ou encore les mondes de l'art et de la culture.
Toute l'année, nous développons des programmes de résidence d'artistes au Quai, qui répondent à un appel à projet sur des thématiques liées aux sciences, à la connaissance, à la compréhension du monde ou aux technologies numériques.
Ces résidences sont l'occasion d'inviter le public à contribuer et participer à l'élaboration des projets en création ; elles permettent aussi de nouvelles formes d'activité pour les jeunes et les scolaires en rapprochant les humanités des sciences et technologies.
Nous venons par ailleurs d'ouvrir un nouveau « plateau créatif » au Quai des savoirs, dédié aux jeunes à partir de 7 ans, jusqu'aux adultes. C'est le lieu par exemple, des marathons créatifs (« hackathons ») et des pratiques de fabrication numérique en 3D.
Au-delà de ce grand rendez-vous annuel festif qu'est Lumières sur le Quai, c'est donc toute une programmation mêlant arts et sciences qui est proposée aux publics, au Quai des savoirs mais aussi hors les murs, dans les communes de la métropole.